jo-1968.jpg

L'altitude 
une révolution

sportive

1968 - Aujourd'hui

1968

jo-1968.jpg

Les JO de Mexico
​l'élément 
déclencheur

L’altitude (ou l’hypoxie) est utilisée comme outil d’entraînement depuis plus de 50 ans suite aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968.

 

Depuis lors, l’utilisation de ce type de pratique est devenue une composante importante du programme de préparation physique de toutes les nations performantes.

 

Depuis quelques années, les sportifs amateurs profitent également du bénéfice qui peut être obtenu par l’entraînement en hypoxie. Pendant longtemps, l’approche a consisté uniquement à améliorer la consommation maximale d’oxygène, principalement via une augmentation de la capacité de transport par les globules rouges. Pour ce faire, les sportifs s’entraînent et vivent en altitude.

Il y a une vingtaine d'année

Nouvelles méthodes d'entraînements

De nouvelles méthodes d'entraînement ont vu le jour il y a 20 ans, axées sur le développement d’adaptations musculaires spécifiques. Ces résultats sont obtenus par le travail à haute intensité en hypoxie, les nuits étant passées en basse altitude.

Une technologie qui permet une simulation de l’altitude par la réduction de la concentration en O2 dans l’air inspiré via la dilution d’azote ou la filtration d’O2.

 

L’émergence de ces nouvelles technologies permettent de “créer de l'hypoxie” dans des salles de fitness, comme cela est proposé à SportAltitude. Le bénéfice additionnel procuré par l’altitude est désormais acquise.

Image de Samuel Ramos

2019

DSC_3427.JPG

SportAltitude l’un des plus grand complexe d’europe

Aujourd’hui, la palette d’entraînement liée à l’altitude est bien plus large et offre de multiples possibilités liées à l’augmentation des capacités des athlètes.

Ses 60m2 de surface en font l’un des plus grands complexes d’entraînement en hypoxie d’Europe. L’altitude est généralement calibrée entre 3000 et 3500m.